À LA SOURCE

est un collectif d’accompagnement, d’intervention, de formation et de transmission artistiques fondée en 2017 par Lisa Diez en région PACA.

Les origines

Après 20 ans en région parisienne, Lisa Diez s’installe dans le sud. Artiste pluridisciplinaire, elle a, comme on dit, plusieurs cordes à son arc : les arts plastiques, l’art du clown, du mouvement, du metteur en scène, la réalisation audiovisuelle, le théâtre d’objets, l’écriture.

Elle se forme à la médiation artistique en relation d’aide et à l’art thérapie puis crée le collectif À la Source, avec le désir de mettre son expérience, son savoir faire, sa connaissance des groupes en création et son élan au service d’un large public.

Tout public, tout-terrain

Le collectif s’adresse aux acteurs institutionnels et associatifs des secteurs de l’aide, du soin, de la santé, du social, de l’entreprise et de la culture. Il propose également des accompagnements aux artistes du spectacle vivant.

De l’atelier de peinture à l’accompagnement d’équipes avec le clown médiateur, en passant par la mise en place de jeux d’écriture en plein centre commercial ou dans un Musée, les interventions s’ajustent aux demandes et invitent un large public à se relier à la création artistique.

En 2019, Lisa Diez s’associe à Linda Barberis pour créer un entresort en caravane, la CASA (Cabinet Aléatoire de Soins Artistiques), petite forme clownesque à la lisière du spectacle et du soin.

En 2020, le collectif pose ses bases à Marseille afin de développer des interventions de clowns (en caravane ou juste munis d’une valise et de leur folie) partout en France.

Sources et ressources de l’art

L’art a de multiples répercussions sur les êtres humains. Il peut créer, recréer du lien dans un groupe, il peut modifier le lien de chacun avec son corps et son environnement : changement de perception, ouverture des horizons, mobilisation d’énergies inédites… S’engager dans un processus de création permet d’identifier ses propres solutions face aux aléas de l’existence. En effet, nous avons là le pouvoir de transformer la matière. Et, phénomène inattendu, la matière nous transforme en retour ! Au sein de cette relation vivante et vertueuse, nous trouvons des ressources insoupçonnées pour traverser, surmonter les épreuves et les imprévus.

Le travail du collectif, quel que soit le type d’intervention proposée, consiste à permettre aux individus et aux groupes de repérer et d’apprivoiser ces ressources.



« L’utilité de l’art, c’est de n’avoir aucune utilité. L’art a pour vocation de dire le non-dit, afin d’en alléger la charge. C’est un cri, un espace non censuré du désir, l’expression d’un droit à la différence que l’homme perd partout ailleurs. » E.Ionesco